Nanoparticules en dermatologie


Nanodermatologie, intéressant?

La nanotechnologie est une branche relativement nouvelle d’ingénierie qui fait des percées rapides en médecine et en dermatologie.  Elle applique des propriétés uniques de la matière à l’échelle nano (1000 nm ou plus petit). 

Cette technologie est déjà appliquée pour les écrans solaires.  Elle permet que les particules de titanes, zinc ou fer soient tellement petites qu’on n’a plus un film blanc visible sur la peau. 

Elles seront disponibles (éventuellement) pour les agents de comblement, les crèmes anti-âge et hydratantes, les anti-moustiques et les pansements antimicrobiens… et même la toxine botulinique!

On pourra se servir des nanoparticules pour faire entrer dans la peau des anticorps pour détecter les tumeurs et les métastases et livrer des médicaments encore plus efficacement.

Les crèmes de cortisone seraient livrées seulement dans l’épiderme, où est l’eczéma, et ne pénétrerait plus le derme (pour éviter d’amincir la peau).

Tous cela n’est pas pour demain, mais peut-être après-demain?

2 réponses à Nanoparticules en dermatologie

  1. Fillet dit :

    Bonjour,
    Je fais une recherche pour une formation en veille stratégique sur les nanoparticules et la dermatologie.
    Votre page est très intéressante et n’a aimerais savoir si novaderm utilisé les nanoparticules dans ses crèmes et plus particulièrement pour l acné et si oui, quels retours consommateurs avez-vous eu? Est ce que Novaderm continue de développer la nanoparticules dans ses crèmes ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *