Traitements topiques de la rosacée


Le but du traitement topique est de réduire les lésions inflammatoires, diminuer l’intensité de l’érythème et la réduction des symptômes de démangeaison, picotement et brûlure.

  • Métronidazole topique : souvent utilisé comme traitement de première ligne, de très nombreuses études prouvent son efficacité. Il est particulièrement utile pour les lésions papulo-pustuleuses (boutons). Il est moins efficace pour la composante vasculaire (rougeurs). Disponible en gel, crème et lotion.
  • Acide azélaïque : maintenant disponible en gel 15%, il agit comme anti-inflammatoire pour les papules et pustules, de même que l’érythème associés à la rosacée légère et modérée.
  • Antibiotiques topiques : l’érythromycine et la clindamycine en lotion ou en gel peuvent aussi aider la rosacée.
  • Sulfacétamide 10% et souffre 5% en combinaison : cette association est efficace pour les papules, les pustules et l’érythème. Disponible en version teintée, elle aide aussi à camoufler.

On peut associer les traitements topiques aux traitements systémiques, lasers et chirurgie si nécessaire. Si vous voulez plus de détails, n’hésitez pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *