Addiction physique au salon de bronzage?


Addiction physique réelle au bronzage en cabine?

Depuis quelques années tout semble orienter vers le fait que le salon de bronzage crée une réelle addiction chez un sous-groupe d’utilisateur. Les gens fréquentant les salons de bronzage peuvent en effet être divisés en sous-groupes. Il existe un sous-groupe chez qui il
semble impossible de faire cesser l’utilisation.

L’étude actuelle porte sur un petit groupe de patients (sept) mais l’étude est bien faite.

En voici un résumé :

Les auteurs ont mesuré au niveau du cerveau les effets de lits de bronzage commerciaux en mesurant le flot sanguin par région. Ils ont sélectionné 7 patients allant au salon de bronzage 2 à 3 fois par semaine.

Les sept patients ont été exposés à un vrai salon de bronzage et à un salon de bronzage simulé, l’un après l’autre, sans qu’ils sachent lequel. L’ordre des sessions était déterminé au hasard.

Durant les vraies séances de bronzage, par rapport aux séances simulées, les patients montraient une augmentation de circulation dans les régions du cerveau associées avec les expériences de récompenses, ceci étant similaire aux patients ayant une addiction aux drogues par exemple.

Ces découvertes suggèrent que les RUV pourraient avoir des propriétés addictives encourageant un bronzage excessif.

Référence: Activation of the mesostriatal reward pathway with exposure to ultraviolet radiation (UVR) vs. sham UVR in frequent tanners: a pilot study. Harrington CT et all. Article first published online: 11 APR 2011, DOI: 10.1111/j.1369-1600.2010.00312.x

 

2 réponses à Addiction physique au salon de bronzage?

  1. Lucien Clémence dit :

    Cette recherche renforce la demande de la société Canadienne du cancer pour que le gouvernement du Québec fasse une loi défendant l’usage des lits de bronzage aux moins de 18 ans.
    Lucien

  2. Marcelle dit :

    Wow, ces infos sont très frappantes. Je pense qu’un salon de bronzage a beaucoup de dangers, mais le soleil a aussi beaucoup d’avantages. Je pense que je comprends pourquoi une personne pourrait avoir une addiction au bronzage ; j’adore le soleil, alors je ne vais jamais au salon de bronzage, parce que je pourrais devenir aussi dépendant au bronzage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *