Prévention des plaies diabétiques:


La prévention primaire est de garder un bon contrôle de la glycémie.  La majorité des plaies diabétiques est due à la neuropathie (surtout une diminution ou perte de
sensibilité).  Un plus petit groupe a des problèmes circulatoires.  Pour prévenir,
il faut que les diabétiques portent des souliers appropriés, qu’ils ne marchent pas sans chaussure et s’examinent les pieds chaque jour.  À la moindre plaie, ils doivent en parler
avec leur médecin.

Évaluation :

Pour traiter un ulcère diabétique, il faut commencer par vérifier l’étendue de l’atteinte (superficielle ou profonde, l’atteinte
peut se rendre jusqu’à l’os sans que le patient ne ressente de la douleur.  Il faut pour ceci procéder à un débridement si le patient a une circulation adéquate. Les méthodes  pour le faire sont variées et aucune n’est parfaite du fait de la calcification possible des vaisseaux sanguins.

Il faut ensuite vérifier s’il y a de l’infection par un bon examen clinique et si nécessaire une culture bactérienne.

Traitement :

Corriger la pression au niveau de l’ulcère (semelles, orthèses…)  C’est le facteur le plus important à corriger.

Corriger la circulation si pertinent et réalisable.

Traiter l’infection si elle est présente.

S’il n’y a pas d’infection, garder la plaie en milieu humide mais non macéré. Il existe de nombreux types de pansements pouvant réaliser ces buts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *