SVQ 20 octobre 2012 Après un traitement d’Accutane, doit-on faire plus?


Après un traitement d’Accutane, doit-on ou peut-on faire plus?

Les traitements d’isotrétinoïne (Accutane ou Clarus) pour les cas d’acné qui sont plus sévères ou ne répondant pas aux traitements habituels n’amènent pas toujours une guérison complète. Parfois aussi, on obtient une disparition des lésions mais il peut survenir une récidive. Des études récentes ont démontré des taux de récidives allant jusqu’à 39%.

Les auteurs de l’étude que nous vous rapportons aujourd’hui ont traité des patients ayant complété un traitement d’isotrétinoïne adéquat (1 mg/kg/jour pendant 4 mois ou l’équivalent) et étant exempts de lésions au terme du traitement.

Ils ont évalué si l’application locale de gel de trétinoïne 0,04% quotidiennement pendant une période de 6 mois diminuait les récidives. Ils ont comparé un groupe traité et un groupe placebo.

Au terme des 6 mois, il y avait 38% moins de lésions chez les patients traités par rapport au groupe placebo. Les auteurs mentionnent que leur groupe était petit et qu’ils n’atteignent pas un résultat statistiquement significatif.

Notre commentaire : Du fait du taux de récidive non négligeable, l’idée d’utiliser un traitement de prévention est intéressante. La trétinoïne topique est un choix logique puisqu’elle prévient le blocage au niveau du follicule pileux. De plus, certains patients ont des cicatrices et les produits à base de vitamine A ont un certain intérêt dans ces cas.

Donc, même si statistiquement les résultats ne sont pas vraiment concluants, ils vont dans la bonne direction.

Référence : Vender R et al. Double-blinded, vehicle-controlled proof of concept study to investigate the recurrence of inflammatory and noninflammatory acne lesions using tretinoin gel (microsphere) 0,04% in male patients after oral isotretinoin use. Dermatology Research and Practice, april 19, 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *