SVQ 13 octobre 2012 Vous avez la peau sèche? Voici quelques conseils.


Avec le début des températures plus froides et du chauffage,  plusieurs personnes développeront de la peau très sèche et quelques-uns auront de l’eczéma : eczéma hivernal, xérotique ou astéatotique. Le chauffage rend l’environnement plus sec et le froid extérieur assèche la peau.  Il faut alors modifier nos habitudes. Nous avons tous des hydratants naturels au niveau de la peau. La prévention est importante pour garder cette hydratation naturelle.

Lors de l’apparition des premiers signes de peau sèche, il est suggéré d’utiliser un savon ou nettoyant plus doux et si vous avez la peau extrêmement sèche, un bain avec une bonne huile de bain est encore meilleur qu’un savonnage. Il faut évidemment laver au savon les aisselles et organes génitaux en sortant du bain.

Si vous utilisez une crème ayant un potentiel irritant (comme plusieurs produits antirides, produits contre l’acné…), vous pourriez diminuer la fréquence d’utilisation. Si vous allez dehors par temps très froid, mettez une crème hydratante dans les régions qui ne sont pas recouvertes d’un vêtement.

Quand  la peau sèche est déjà installée, le traitement de départ est évidemment une bonne crème hydratante, appliquée selon le besoin, une ou plusieurs fois par jour. Si elle est utilisée au niveau du visage chez quelqu’un qui a une tendance à l’acné, elle devrait être non-comédogène.

Pour hydrater la peau, il faut garder ou augmenter le contenu en eau localement au niveau de la portion supérieure de l’épiderme, la couche cornée. Dans un épiderme en santé, la couche cornée sert de barrière à la perte d’eau et empêche les bactéries et substances extérieures de pénétrer dans la peau.

Si la couche cornée est endommagée, elle n’est plus capable de retenir l’eau efficacement et les problèmes de peau sèche, desquamation et parfois démangeaison suivent. Si la couche cornée est moins fonctionnelle, elle permet plus facilement l’entrée de substances étrangères incluant les bactéries, causant des infections répétées; mais aussi des produits allergisants, causant alors plus facilement des allergies. Il est bien connu que les patients souffrant d’eczéma, qui ont une barrière cutanée déficiente, auront plus d’allergies de contact car les substances allergisantes (contenues dans différentes crèmes et autres) pénètrent plus facilement et plus profondément dans l’épiderme et rencontrent alors les cellules de défense de l’organisme qui se défendent.

Les fonctions des hydratants sont de retarder la perte d’eau au niveau de l’épiderme. Ceci peut s’effectuer en bloquant l’évaporation ou en attirant l’eau de l’environnement ou  à partir du derme.

Les produits qui bloquent l’évaporation agissent par occlusion. Ce sont en général des produits graisseux au travers desquels l’eau ne peut pas passer aisément (exemple : pétrolatum, huile minérale, lanoline, cire d’abeille…)

Un épiderme déshydraté peut aussi être amélioré à l’aide d’humectants, qui sont des substances qui attirent l’eau. Les produits humectants  attirent principalement l’eau à partir du derme. Des exemples d’humectants souvent utilisés : glycérine, miel, urée, lactate de sodium, propylène glycol…

Plus récemment on retrouve sur le marché des produits contenant des lipides. Certains produits sont formulés pour essayer de reproduire le contenu des hydratants naturels, soit des céramides, cholestérol et acides gras libres. Plusieurs études attestent de leur efficacité. Dans cette catégorie on retrouve l’EpiCeram,  CeRave, Cutibase et autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *