Saviez-vous que 14 avril 2012 Transpiration excessive?


Classiquement, pour la transpiration excessive (hypersudation, hyperhidrose…), les dermatologues prescrivent des magistrales à base de chlorure d’aluminium (AlCl3) dans des bases d’alcool variées. Le pourcentage d’AlCl3 varie selon l’intensité du problème.  Ces préparations sont en général efficaces mais elles sont irritantes, ceci limitant leur utilisation. Pour les cas plus graves, on suggère de l’ionophorèse, des injections de toxine botulinique et pour les cas extrêmes, une chirurgie peut être envisagée.

Nous vous présentons une étude dans laquelle  ont été comparés une préparation d’ AlCl3 à 6,5%dans une base alcoolisée à un antisudorifique commercial en bâton  d’une catégorie plus puissante, retrouvés sur les tablettes sous l’appellation « action thérapeutique » (clinical strentgh).

Les auteurs ont comparé l’efficacité des 2 produits de même que l’irritation causée.

Données intéressantes tirées de cet article :

  • Pour être mis sur le marché avec l’appellation antisudorifique, un produit doit diminuer la transpiration d’au moins 20% chez 50% des personnes testées.
  • Un antisudorifique utilisé le soir a une efficacité accrue (une étude publiée a démontré une augmentation d’efficacité de 56% pour un produit utilisé le matin versus 73% pour le même produit  lorsqu’employé le soir).

Résultats de l’étude: Le bâton commercial de puissance « Action thérapeutique » était plus efficace que le produit contenant 6,5% d’AlCl3 et était beaucoup mieux toléré.

 Nos commentaires :

  • La diminution de transpiration nécessaire pour obtenir la mention antisudorifique n’est en fait pas très élevée.
  • La concentration d’AlCl3 prescrite par les dermatologues est en général d’au moins 20% et non pas de 6,5%.
  • Il est intéressant de savoir qu’il existe des antisudorifiques plus performants disponibles commercialement.
  • Pour ceux qui souhaitent un peu plus d’efficacité de leur antisudorifique, il est préférable de l’utiliser le soir.

Référence : Swaile DF et al. Clinical studies of sweat rate reduction by an over-the-counter soft-solid antiperspirant and comparison with a prescription antiperspirant product in male panelists. British Journal of Dermatology 2012, 166 (Suppl. 1) pp22-26.

Site intéressant portant sur l’hyperhidrose : http://www.hyperhidrose.ca/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *