Lit de bronzage et protection contre les cancers de peau.


 Les lits de bronzage augmentent la pigmentation mais ne protègent pas la peau des dommages causés par le soleil.

La relation qui existe entre la pigmentation cutanée et la protection contre les radiations
UV est un élément clé pour le risque de cancer de peau.

L’association entre les dommages causés par les rayons UV (ultra-violet) au niveau des
cellules de la peau et le risque de cancers de peau est bien établi. Les peaux plus foncées sont protégées contre les dommages induits par les UV significativement plus  que les peaux plus pâles, dû à leur pigmentation constitutive plus élevée.

La question qui est encore non résolue et très importante est de savoir est-ce que le
bronzage (pigmentation acquise lors d’exposition UV) protège contre les dommages carcinogènes causés par le soleil. Une sous-question à laquelle une réponse est aussi très importante : est-ce que le bronzage acquis au salon de bronzage (UVA) protège contre le soleil pris par la suite.

Pour évaluer et comparer les effets des différentes longueurs d’onde d’UV, les auteurs ont
exposés de la peau humaine à des UVA et/ou des UVB pendant une période de deux semaines. Par la suite, les patients étaient exposés à une dose d’UVA et UVB.

Bien que la pigmentation telle qu’évaluée visuellement ait été comparable, le contenu de mélanine et l’effet protecteur contre les dommages cancérigènes étaient complètement différents entre les patients exposés aux UVA (salon de bronzage) et aux UVB. La protection obtenue par l’exposition aux UVB était nettement supérieure.

L’exposition aux  UVA semblait causer une modification de la mélanine déjà présente dans la peau, avec redistribution des granules préexistants, alors que les UVB stimulent la synthèse de mélanine et augmente la couverture de pigments. Ces effets protecteurs sont stimulés de façon synergique au niveau de la peau stimulée par les UVB et UVA.

En conclusion, le bronzage UVA (salons de bronzage) ne fournit à toute fin pratique aucune protection réelle contre les cancers de peau. Il n’y a pas de diminution des dommages cellulaires et au niveau du DNA par le bronzage obtenu par des visites au salon
de bronzage avant d’aller en vacances. Ces dommages cellulaires peuvent éventuellement mener à des cancers de peau.

Référence : Miyamura et all. The deceptive nature of UVA tanning versus the modest protective effects of UVB tanning on human skin. Pigment Cell & Melanoma Research Volume 24, Issue 1, pages 136–147, February 2011.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *