L’eczéma hivernal


Vous avez des démangeaisons et des rougeurs apparues récemment? Vous n’êtes pas seul…

En période hivernale plusieurs personnes développeront de la peau très sèche et quelques-uns auront de l’eczéma : eczéma hivernal, xérotique ou astéatotique.

La distinction entre la peau sèche et l’eczéma est parfois facile, comme dans le cas illustré ici. On remarque facilement des lésions rosées surmontées de squames (peaux mortes). Il y a présence de démangeaison importante. Quelquefois la distinction est plus subtile.

L’hiver les cas d’eczéma sont plus fréquents, en partie du fait de l’environnement qui est plus agressant pour la peau : le chauffage rend l’environnement plus sec et le froid extérieur assèche la peau.  Il faudrait alors modifier nos habitudes.

Lors de l’apparition des premiers signes de peau sèche, il est suggéré d’utiliser un savon ou nettoyant plus doux. Si vous utilisez une crème ayant un potentiel irritant (comme plusieurs produits antirides, produits contre l’acné…), vous pourriez diminuer la fréquence d’utilisation. Si vous allez dehors par temps très froid, mettez une crème hydratante dans les régions qui ne sont pas recouvertes d’un vêtement.

Le traitement de départ est évidemment une bonne crème hydratante, idéalement hypo allergène et si elle est utilisée au niveau du visage chez quelqu’un qui a une tendance à l’acné, elle devrait aussi être non-comédogène.

Si ceci est insuffisant, il faudra considérer un produit traitant. Les plus utilisés sont les produits à base de cortisone. Le choix sera basé sur l’emplacement de l’eczéma. Un produit très doux est choisi pour le visage et les grands plis, un produit puissant est recommandé pour les paumes et les plantes et une force modérée est suggérée pour le reste du corps.

Il existe aussi des crèmes ou onguents sans cortisone pour le traitement de l’eczéma : tacrolimus (Protopic) et pimécrolimus (Elidel).

Tous ces produits ont des effets bénéfiques et des effets secondaires possibles. Le traitement doit être adapté à chacun.

Une fois que l’eczéma est rentré dans l’ordre, il faut continuer les habitudes d’hydratation de la peau au moins jusqu’à la fin de l’hiver. Si les conseils précédents n’améliorent pas votre problème, il faut en parler à votre professionnel de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *