La Berce du Caucase, oui il y en a dans la région de Saint-Hyacinthe…


Voici une chronique du printemps 2011 que nous vous présentons à nouveau. Nous avons eu un cas récemment au bureau et aussi en réponse à une question sur notre blogue pour savoir comment s’en débarasser.

Depuis 1990 une plante nuisible est apparue au Québec. Nuisible pour l’environnement car elle colonise le milieu, nuit à la croissance des autres plantes, déstabilise les écosystèmes,contribue à l’érosion des berges et cause des problèmes de peau.

La berce du Caucase est une vivace qui peut atteindre de 2 à 5 mètres. Sa tige est recouverte de poils blancs rudes et de nombreuses taches rouges à violette. Ses feuilles peuvent atteindre 1,5 mètre de largeur et 3 mètres de longueur. Elle a des fleurs blanches en dôme dans le haut de la structure.

La sève est liquide, incolore et inodore. Elle est exsudée de toutes les parties de la plante et provoque des brûlures graves si son action est conjuguée à celle du soleil.

Les réactions cutanées peuvent même survenir quelques jours après l’exposition. Le contact avec la sève est indolore, les personnes qui la touche étant asymptomatiques, ils continuent d’y toucher et aggravent leur cas. C’est lors de l’exposition subséquente au soleil que se développent des rougeurs, bulles et zones hyperpigmentées.

Après guérison des lésions actives, il peut persister des taches hypo ou hyperpigmentées quelquefois pendant des années. Ces lésions peuvent aussi demeurer sensibles au soleil pendant des années.

Que faire lors d’un contact avec la plante : laver la peau sans la frotter, changer de vêtements et éviter le soleil sur les zones atteintes pendant 48 heures. S’il survient une brûlure malgré tout, il faut éviter toute exposition solaire pendant au moins une semaine et utiliser un bon écran solaire pendant 8 mois. Le médecin pourra vous prescrire une crème à base de cortisone et un antihistaminique. Si les yeux sont atteints, il faut les
rincer à l’eau pendant 10 minutes, porter des verres fumés et consulter un
médecin.

Comment se débarrasser des berces du Caucase présentes sur votre terrain :

(Ces conseils sont une copie intégrale des conseils du site du gouvernement du Québec)

  • Arracher, couper ou tondre les plants immatures manuellement dès le développement de nouvelles repousses ;
  • Si les plants sont arrachés, retirer le plus de racines possible à l’aide d’une pelle ronde, d’une bêche ou d’un couteau à long manche.
  • Dans le cas d’une tonte mécanique, il est impératif d’éviter toute projection des débris.
  • Utiliser un mécanisme d’ensachage automatique et ramasser tous les débris après la tonte. Éviter de toucher les débris sans protection individuelle.

Mesures de protection individuelle :

  • Couvrir toutes les parties du corps par des habits protecteurs non absorbants (matériaux synthétiques et imperméables) : pantalons longs, manches longues, gants imperméables à manchon long, souliers fermés ou bottes ;
  • Porter une attention particulière à la jonction des vêtements de protection (poignets, chevilles, cou) ;
  • Enlever les vêtements et les gants en les retournant à l’envers. Éviter de mettre en contact les vêtements souillés avec d’autres objets ou vêtements et les nettoyer avant tout usage ultérieur ;
  • Protéger les yeux ou, au mieux, tout le visage avec une visière ;
  • S’assurer que personne ne se trouve dans un rayon où il pourrait être atteint par la sève ou les débris de plante projetés lors du fauchage, de la tonte ou de la coupe ;
  • Utiliser préférablement un couteau ou une pelle ronde pour couper les tiges et les racines ;
  • Laver les outils qui ont été en contact avec la sève de la plante (sécateur, débroussailleuse, autres).

Bonne chance!

Source des images : http://www.sports-sante.com/index.php/tag/dangers-de-la-berce-du-caucase

http://www.aujardin.com/conseils/jardin-au-naturel/la-berce-alien

http://www.uvcw.be/articles/33,108,227,227,3291.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *