Faites-vous l’œil, 8 mai 2012


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Cette gentille dame de 70 ans présente cette lésion de la joue qui la dérange passablement car toutes ses amies lui en parlent. Elle a l’impression qu’elle est là depuis toujours et est asymptomatique. Que lui suggérez-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison en regardant les explications.

La lésion principale comporte deux parties. Dans le cercle, vous voyez une partie épaissie, rosée à la base, recouverte d’une squame blanchâtre rugueuse. Vers 11 :00 vous remarquerez une zone rosée, subtile, presque de niveau avec la peau et qui forme un demi-cercle. C’est une kératose actinique. Les lésions débutent souvent comme la partie hors du cercle et avec le temps elles peuvent épaissir et devenir plus apparentes.

Ces lésions peuvent être les précurseurs des cancers de peau appelés carcinomes épidermoïdes. Les kératoses actiniques sont généralement causées par le soleil, se retrouvent en régions photo exposées et évoluent en cancers avérés dans 1-10% des cas.  Les traitements locaux et la protection solaire sont en général efficaces pour faire disparaître les lésions et éviter la transformation maligne.

En bonus : en haut de la lésion encerclée, remarquez une section jaunâtre au niveau de la paupière inférieure. Il s’agit d’un xanthélasma.  C’est un dépôt de cholestérol dans la peau. Chez 50% des patients porteurs de xanthélasma, le cholestérol sanguin est augmenté, mais chez l’autre 50%, le taux sanguin de cholestérol est normal. Il faut cependant le vérifier chez les patients atteints. Chez les patients avec cholestérol augmenté, la normalisation ne fait malheureusement pas disparaître les lésions.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *