Faites-vous l’œil 7 janvier 2014


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

7 janvier 2014

Vous avez décidé de suivre des cours d’aquaforme avec votre beau-frère et vous remarquez juste en haut de son nombril, cette lésion d’environ 1,5 cm dans son plus grand diamètre. Vous lui demandez depuis combien de temps il l’a remarquée. Il vous dit que ce n’est rien, qu’il a remarqué cela il y a plus d’un an, qu’elle agrandit très lentement, qu’elle ne fait pas mal et ne pique pas. Il conclut qu’il s’agit d’une tache de vieillesse car il approche de 60 ans.  Qu’en pensez-vous et que lui suggérez-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est en partie rosée et en partie hyperpigmentée, elle est formée d’une plaque peu épaisse ayant une fine bordure perlée en périphérie. Il s’agit d’un carcinome basocellulaire superficiel. Les carcinomes basocellulaires sont les cancers de peau les plus fréquents, sont agressif localement (ils progressent inexorablement) mais ils ne donnent qu’exceptionnellement des métastases. Ils sont en général asymptomatiques. Vous devriez donc suggérer à votre beau-frère de consulter son médecin ou son dermatologue, sans toutefois l’alarmer car la progression de ce type de lésion est très lente.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *