Faites-vous l’œil, 7 avril 2015


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes.

7 avril 2015

Cet homme de 55 ans présente une lésion du sein gauche évoluant depuis plus de 10 ans. Elle augmente progressivement de surface mais ne l’incommode par ailleurs. Qu’en pensez-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est érythémateuse (rouge), bien délimitée, le bord est très légèrement surélevé et forme un bourrelet discret. Sa surface est érodée par endroits, là où l’on note les petits points plus foncés. Ceci nous indiquant qu’il s’agit d’un tissu friable. La lésion envahit la partie supérieure de l’aréole mais ne touche pas le mamelon.  Il s’agit d’un carcinome basocellulaire (CBC) superficiel. Les CBC sont les cancers de peau les plus fréquents et heureusement ce sont les moins agressifs. Ils prennent très lentement de l’expansion et ne donnent qu’exceptionnellement des métastases. Il existe plusieurs types de CBC et la forme superficielle est la moins envahissante. Le diagnostic à éliminer dans le cas d’aujourd’hui est la maladie de Paget mammaire. Ce type de lésion est une extension à la peau d’un cancer du sein sous-jacent, qui sort à partir du mamelon, ce qui n’est pas le cas ici. Les CBC sont des cancers qui peuvent se traiter chirurgicalement mais aussi dans certains cas avec des traitements médicaux.
Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Les commentaires sont fermés.