Faites-vous l’œil, 5 février 2013


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Vous allez chez votre optométriste et sa réceptionniste (qui vient d’atteindre la cinquantaine) a cette lésion sur la lèvre inférieure gauche. Vous lui demandez ce passe (gentiment) et elle vous répond qu’elle a l’impression d’avoir eu un feu sauvage. Cependant la lésion ne guérit pas depuis environ 3 mois et elle agrandit doucement. Elle vous mentionne que la lésion est plutôt dure et qu’elle n’a jamais fait de petites bulles comme un feu sauvage (herpes labial).  Il se forme une petite croûte qui tombe seule et se reforme. Il y a une petite douleur quand la croûte est absente.  Elle est fumeuse, a le teint clair et sans avoir exagéré sur la prise de soleil, elle n’a jamais fait particulièrement attention. Qu’en pensez-vous et que lui conseillez-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est indurée (voir plus bas) si on la coince entre les doigts on voit qu’elle est profonde et mesure environ 1 cm dans son plus grand diamètre. Souvent ces lésions débutent par une petite peau morte qui revient toujours au même endroit, tombe et se reforme. Il s’agit d’un carcinome épidermoïde. Ce type de cancer peut à l’occasion donner des métastases et il est toujours préférable de faire le diagnostic précocement pour éviter des cicatrices trop apparentes.

Souvent la protection solaire labiale est négligée ou oubliée. Il existe d’excellents produits pour la protection solaire des lèvres. Il s’agit de bâtons (sticks, baumes…) suggérés pour les zones sensibles, de SPF 60, à base de silicone et que l’on peut utiliser autour des yeux et sur les lèvres. Ils sont faciles à transporter et on peut en réappliquer souvent sans problème.

Il est maintenant connu que les personnes qui fument ont plus de cancers de la peau et de la lèvre inférieure. Le mécanisme est encore incertain mais il est présumé que les ingrédients carcinogènes contenus dans le tabac pourraient jouer un rôle. Vous pourriez donc lui suggérer  d’aller voir rapidement son médecin ou son dermatologue.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

4 réponses à Faites-vous l’œil, 5 février 2013

  1. diop dit :

    bonjour j’ai une cicatrice sur le lévre inférieur quelle produit utilisé pour que ça s’éfface

  2. Misra dit :

    Bonjour j’ai qu’en la levre du bas à gauche une’petite plaie qui se forme alors je me dit toujours que cest un bouton de fièvre mais il n’y a jamais d’ampoule de plus j’arrache toujours cette plaie elle ne guerrit pas, une fois enlevé là oraux en dessous et un peu violette mais je trouve ça bizarre je n’ai pas fais le calcul mais je l’ai depuis plusieurs semaine maintenant dois je consulter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *