Faites-vous l’œil, 26 mars 2013


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Il y a une chronique de ce type tous les mardis.

26 mars 2013 avec flèche

Vous allez voir votre mère à l’hôpital car elle s’est cassé la hanche. Sa voisine (qui s’ennuie) se joint à votre conversation et vous ne pouvez vous empêcher de remarquer cette lésion sur son nez. Elle est très heureuse de répondre à vos questions sur le sujet. La lésion en question a débuté il y a environ 2 ans avec une petite peau morte qui finissait toujours par partir et elle avait l’impression que c’était guéri car il ne restait qu’une légère couleur rose. Depuis environ un an, la petite peau ne part plus, la lésion est rugueuse en permanence et elle a commencé à épaissir depuis quelques mois. Qu’en pensez-vous et que lui suggérez-vous ?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La dame vous a très bien décrit les étapes de l’évolution de la kératose actinique en carcinome épidermoïde. Il s’agit d’un cancer de peau qui survient le plus souvent en peau exposée au soleil, le nez étant un endroit de prédilection. Le carcinome épidermoïde peut être seulement en surface au début (in situ ou intra-épidermique) mais il peut évoluer avec le temps et devenir infiltrant. Quand il a traversé la barrière épidermique il peut donner des métastases dans 5-10% des cas. Il y a donc un intérêt majeur à traiter les lésions quand elles sont très superficielles.

Vous lui conseillez donc de consulter le plus rapidement possible son médecin ou son dermatologue.

Plus il y aura de personnes capable de reconnaître les lésions cutanées fréquentes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *