Faites-vous l’œil, 2 avril 2013


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Il y a une chronique de ce type tous les mardis.

2 avril 2013

Vous avez eu en cadeau de vos enfants un séjour au spa avec vos sœurs. L’une d’elles vous avoue être inquiète car l’ongle de son gros orteil gauche est anormal. Les changements progressent depuis quelques mois. Il n’y a pas de douleur soit spontanée ou à la pression. Elle a un rendez-vous chez son médecin, mais seulement dans 1 mois. Elle craint un cancer qui débuterait sous l’ongle. Qu’en pensez-vous et que lui conseillez-vous ?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

L’ongle de son gros orteil gauche est décollé dans sa portion interne, soit en regard du 2ième orteil. L’ongle est de couleur et d’épaisseur normales, il n’y a pas de débris sous l’ongle. Il n’y a pas de section hyperpigmentée. Si on regarde attentivement l’ongle du gros orteil droit, on remarque qu’il est aussi décollé partiellement dans sa portion interne. La présence de décollement symétrique dans ces régions est fréquente et s’associe à la présence de deuxièmes orteils longs. Tous les orteils n’ont pas la même forme d’une personne à l’autre.  Quand les deuxièmes orteils sont plus longs que les gros orteils, ils peuvent frotter sur la portion interne de l’ongle du 1ier orteil et le faire décoller. Cette condition n’est en aucune façon dangereuse et est en fait un préjudice seulement esthétique. Vous pouvez rassurer votre sœur et lui dire que son rendez-vous chez son médecin dans un mois est adéquat. Si elle veut améliorer la situation, il faudrait qu’elle empêche le bout de ses orteils de frotter l’un contre l’autre. Elle pourrait utiliser des séparateurs.

Plus il y aura de personnes capable de reconnaître les lésions cutanées fréquentes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *