Faites-vous l’œil, 18 septembre 2012


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Cette gentille dame de 76 ans vous montre cette lésion de 9 mm présente sur la joue gauche depuis quelques mois. Elle n’a aucun symptôme mais cette lésion saigne légèrement quand elle se lave avec trop de conviction. Que devriez-vous lui conseiller?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est translucide et assez bien délimitée.  Elle est formée de petites zones surélevées d’aspect perlé. On note des vaisseaux sanguins d’assez gros calibre dans la lésion. Il s’agit d’un très beau carcinome basocellulaire. Il existe plusieurs formes de carcinomes basocellulaires, nous en avons vu lors d’autres chroniques. Le cas actuel est de forme  nodulaire. L’aspect luisant, la présence de vaisseaux dilatés et la fragilité doivent toujours attirer l’attention. Dans la forme atrophique, il manque souvent la bordure perlée retrouvée dans les autres types. Le carcinome basocellulaire est le moins dangereux des cancers de peau mais si l’excision est retardée, il continue de grossir et la cicatrice sera plus apparente.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *