Faites-vous l’œil, 18 juin 2013


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

18 juin 2013

Votre sœur vous appelle, paniquée, car elle a une lésion qui démange à la face interne du genou droit depuis 48 heures.  Elle a noté une légère augmentation malgré l’application de crème antibiotique depuis l’apparition de la lésion. Elle est un peu hypocondriaque et craint pour une bactérie mangeuse de chair ou autre problème aussi grave.  Qu’en pensez-vous et que lui conseillez-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

On note deux lésions superposées, parallèles et linéaires. Elles sont rouges, de largeurs variables et non squameuses. En la questionnant vous apprenez que des lésions sont apparues en même temps aux 2 avant-bras. À ce niveau cependant les lésions sont presque bulleuses (voir plus bas). En fouillant un peu plus vous découvrez qu’elle a enlevé des mauvaises herbes sous sa haie la veille de l’apparition des lésions. Il s’agit d’une dermite de contact à l’herbe à puce. L’allergie se fait à la résine et de nouvelles lésions continueront à apparaître tant que le contact avec la résine persistera. Il faut donc nettoyer tous les objets qui ont été en contact avec la plante. Les lésions ont une durée moyenne de 2 semaines. Vous rassurez donc votre sœur, vous lui dites de se familiariser avec l’aspect de l’herbe à puce et lui dites d’appliquer de la calamine.

18 juin 2013 2

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

2 réponses à Faites-vous l’œil, 18 juin 2013

  1. Mon fils de 7 ans en est actuellement couvert de façon assez importante. Mon conjoint est aussi très sensible à l’herbe à puce et n’en a pas du tout. Ma fille et moi-même ne l’avons pas non plus attrapé. Le pharmacien, l’infirmière et le médecin nous ont tous les trois affirmé que pour attraper l’herbe à puce, nous devons être en contact avec la sève de la plante ou avec l’objet qui a touché à la sève (ex. espadrilles). Les trois affirment que même si on touche aux lésions qui coulent de notre fils, nous ne l’attraperons pas.

    • Novaderm dit :

      Comme mentionné dans la chronique, il faut toucher à la plante ou la résine qui peut persister sur les objets pour avoir de nouvelles lésions. Si votre enfant a été bien lavé, la pharmacienne, l’infirmière et le médecin ont donc raison, s’il ne reste plus de résine, votre fils ne peut transmettre d’herbe à puce à un autre ou à lui-même. Le sérum des bulles ne contient pas de produit allergisant.
      Bonne chance,
      L’équipe Novaderm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *