Faites-vous l’œil, 17 janvier 2012


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions tumorales bénignes autant que malignes. Il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Cet octogénaire de votre famille vous montre cette lésion qui progresse sur sa joue droite depuis plusieurs années. Elle est rosée, mal délimitée et on voit une croûte épaisse au tiers supérieur. La lésion mesure 2 cm dans son plus grand axe et la croûte environ 0,8 cm. Au début, il y avait une petite peau morte qui se formait sur la lésion et il l’arrachait. La petite croûte se reformait après quelques semaines. Depuis quelques mois, la croûte est épaisse, rigide et il y a un léger saignement quand il l’accroche et l’arrache, en se rasant par exemple. Elle est par ailleurs asymptomatique. Il vous demande votre avis. Qu’en pensez-vous ?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est mal définie. Elle se situe sur une peau abimée par le soleil. Rosée et rugueuse, il s’agit d’une kératose actinique. Les kératoses actiniques sont les lésions précancéreuses les plus fréquentes au niveau de la peau. Elles débutent par des lésions rosées, un peu rugueuses, squameuses, mesurant quelques mm. Elles se présentent classiquement sur les endroits les plus souvent exposés au soleil : visage, oreilles, dos des mains et des avant-bras. Ces lésions doivent être traitées avant de devenir cancéreuses. Si elles sont laissées sans traitement, elles peuvent se transformer en carcinome épidermoïde dans une proportion allant de 1-10% selon les auteurs.

Comme toujours, si une lésion vous inquiète le moindrement, il faut la faire voir par votre médecin. Plus il y aura de personnes sensibilisées aux lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *