Faites-vous l’œil, 17 avril 2012


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Cette patiente de 55 ans présente deux types de lésions. Au niveau du haut du dos et sur les avant-bras, on note de petites taches brunes de 1 à 2 mm. Dispersées sur tout le corps, on retrouve des lésions rouges, allant de moins d’un mm à 2 mm dont certaines sont légèrement surélevées. Elle est surtout découragée par les innombrables picots rouges. Doit-elle s’inquiéter? Que lui suggérez-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion brune mesure 1 mm, sa bordure est régulière et sa couleur est uniforme. Elle est symétrique. C’est un grain de beauté (nævus) bénin. Les critères habituels (l’ABCDE) qui doivent nous faire soupçonner une lésion suspecte ne sont pas présents :  Asymétrie, Bordure irrégulière, Couleur inhomogène, Dimension de plus de 6 mm et pour ce qui est de l’Évolution, nous n’avons pas de renseignement. Il n’y a aucune raison médicale d’enlever cette lésion. Si elle dérange esthétiquement on peut considérer une excision mais il en résulterait une cicatrice.

Les taches rouges sont des taches ou  angiomes rubis. Ce sont des petites lésions vasculaires bénignes. Elles sont souvent nombreuses, de tailles variées et bénignes elles aussi. Si elles dérangent esthétiquement ce type de lésion se traite aisément au laser.

Voici un exemple chez une autre patiente de lésions de plus volumineuses, allant jusqu’à 5 mm et plus bombées. On remarque aussi les changements causés par le soleil sur cet exemple, soit de nombreuses petites taches pigmentaires.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différentier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Une réponse à Faites-vous l’œil, 17 avril 2012

  1. C’est intéressant de pouvoir faire la différenciation très tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *