Faites-vous l’œil, 16 octobre 2012


Faites-vous l’œil, 16 octobre 2012

Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Vous demandez à votre partenaire de tennis pourquoi il a un pansement sur le sein gauche. Il vous raconte qu’il avait un petit bouton qu’il a essayé d’arracher et que la lésion a augmenté de volume en 2 semaines, elle est cependant stable depuis 1 mois. Actuellement il a une lésion de 6 mm qui saigne longtemps au moindre traumatisme. C’est pourquoi il la garde couverte. Qu’en pensez-vous? Que lui conseillez-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

L’histoire d’une lésion qui apparaît rapidement, qui atteint une certaine taille, demeure par la suite stable et qui saigne suite à un trauma peu important, est assez classique de granulome pyogénique. Cliniquement la lésion se présente sous forme d’un nodule (bosse) rouge clair et la peau à la base fait un petit collet autour de la lésion. Ce type de lésion n’est pas dangereux. Du fait qu’elles sont dérangeantes, elles sont souvent traitées, soit excisées ou brûlées (azote, laser…). Elles sont donc vues par un médecin ou un dermatologue. Vous pouvez rassurer votre amis et lui dire que la lésion de disparaîtra pas seule, il doit consulter son médecin pour un traitement. Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices. Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *