Faites-vous l’œil 14 janvier 2014


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

14 janvier 2014

Un de vos amis, dans la jeune soixantaine, vous montre cette plaque sur la joue gauche. Il est veuf depuis quelques années et a rencontré quelqu’un qui l’intéresse. Il trouve cependant que cette plaque ne l’avantage pas. Qu’en pensez-vous et que lui conseillez-vous ?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est mal délimitée, légèrement surélevée et parsemée de comédons, dont certains de grande taille. Votre ami a essayé d’enlever le plus gros, avec insuccès, et a laissé une marque. Il s’agit d’une condition causée par le soleil qui se nomme une élastoîdose à kystes et comédons  Favre-Racouchot. L’élastoîdose signifie que le tissu élastique est abimé et comme il fait moins bien son travail, la section est surélevée. Il y a plusieurs points noirs pour la même raison. Chez les hommes d’âge moyen ou avancé cette condition est plus marquée à gauche car ils sont exposés au soleil du côté gauche quand ils conduisent la voiture. Vous pouvez donc dire à votre ami que vous croyez que ce n’est pas dangereux et qu’il pourrait consulter un médecin pour confirmer votre impression.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *