Faites-vous l’œil, 13 novembre 2012


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Vous revoyez, 50 ans plus tard, un ami que vous aviez perdu de vue depuis l’école primaire. Que pensez-vous qu’il fait comme genre de travail?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate aux lésions. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications. N’hésitez pas à poser des questions si vous voulez plus d’informations.

Vous avez raison si vous avez pensé qu’il travaille à l’extérieur, et vous êtes très observateur si vous avez conclu qu’il travaille souvent avec une casquette. En fait il s’agit d’un agriculteur, qui a passé une bonne partie de sa vie au soleil. Voici ce que vous auriez pu remarquer:

On remarque que le haut des joues et le nez sont normaux, ce qui correspond à la partie protégée par une casquette. Sur les 2 joues on retrouve plusieurs changements solaires:

  • Sous l’étoile rouge il y a de la couperose.
  • Toute la région où sont les étoiles beiges est de couleur irrégulière. Cet aspect moiré signe généralement une exposition solaire chronique importante.
  • Les flèches pointant vers la droite indiquent des kératoses actiniques. Ce sont des lésions précancéreuses causées par le soleil qui peuvent évoluer en carcinome épidermoïde si elles ne sont pas traitées. Elles se caractérisent par un aspect rouge brique et la texture est rugueuse.
  • La flèche pointant vers la gauche souligne une lésion plus épaisse pouvant être soit une kératose actinique hypertrophique (lésion précancéreuse plus épaisse) ou un début de cancer.

Après avoir renoué avec votre ami, vous devriez lui demander s’il a discuté de ces lésions avec son médecin et lui suggérer de porter un chapeau?

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *