Faites-vous l’œil, 12 mars 2013


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Il y a une chronique de ce type tous les mardis.12 mars 2013

Vous arrivez à Cuba en vacances avec des amies et l’une d’elles, dans la jeune quarantaine, vous demande de lui appliquer de l’écran solaire. Vous remarquez alors, dans le haut de son dos, cette lésion d’environ 6 mm de diamètre. Vous lui dites qu’elle a une petite surélévation rosée et lui demandez depuis combien de temps elle a cette lésion et elle vous répond qu’elle ne peut se voir dans le dos et qu’elle ne sait pas. Qu’en pensez-vous et que lui conseillez-vous ?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est surélevée, rosée, luisante et assez bien délimitée. Le rebord a un aspect légèrement perlé. On remarque que la peau environnante est abimée par le soleil car elle est parsemée de petites taches, nous indiquant une exposition importante aux rayons UV. Il s’agit d’un carcinome basocellulaire. Les habitués de cette chronique savent qu’il s’agit de la forme la plus fréquente de cancer de peau. Le carcinome basocellulaire a cependant tendance à évoluer localement et à ne pas donner de métastase. L’excision laisse malheureusement une cicatrice, dont la taille dépend de la lésion à enlever. L’exposition solaire (et/ou au salon de bronzage) est le facteur de risque le plus important. Il faut donc suggérer à votre amie de continuer l’utilisation d’écran solaire, de vérifier si celle qu’elle emploie a un FPS 30 ou plus, qu’elle en réapplique aux 2 heures ou plus souvent si elle se baigne et qu’elle montrera cette lésion à son médecin ou son dermatologue le plus rapidement possible.

Plus il y aura de personnes sensibilisées aux lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *