Faites-vous l’œil, 11 décembre 2012


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Votre cousine, dans la jeune cinquantaine, vous demande ce que vous pensez des lésions qu’elle présente au niveau de la tempe droite. Elles évoluent depuis des années  et elle vous affirme que périodiquement elles deviennent plus pâles et soudainement elles deviennent presque noires, pour redevenir pâles. Elles sont asymptomatiques et ne saignent pas. Leur taille est relativement stable. Que lui dites-vous?

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

On note ici 2 types de lésions. La lésion rouge au haut de l’image est un angiome rubis. Comme vous le savez si vous suivez notre chronique, c’est une lésion bénigne, à tendance héréditaire. Les angiomes rubis n’ont pas de potentiel malin et ne sont pas le signe de maladie systémique. Ils se traitent très facilement au laser.

Les deux autres lésions sont des kératoses séborrhéiques. Elles sont presque toujours de surface mamelonnée et ont tendance à devenir plus foncées lors des teintures pour cheveux car la couleur s’accumule dans les creux. Elles palissent au fil des lavages et redeviennent foncées à la prochaine teinture. Les kératoses séborrhéiques n’ont pas de potentiel malin, sont souvent nombreuses et sont héréditaires. Comme il peut extrêmement rarement survenir d’autres lésions un peu mamelonnées pouvant retenir la teinture, vous conseiller à votre cousine d’en parler à son médecin à sa prochaine visite. Elle n’a pas besoin de devancer son rendez-vous.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *