Faites-vous l’œil. 10 septembre 2013


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

10 septembre 2013

Une de vos amies arrive chez vous très inquiète. Elle vous montre cette  lésion qui est apparue sur son bras droit en 3 semaines seulement et qui mesure actuellement 1 cm de diamètre. Elle est certaine qu’il n’y avait rien avant. La lésion est asymptomatique mais est très apparente. Qu’en pensez-vous et que lui conseillez-vous?
Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

La lésion est surélevée, bien délimitée, rosée et est surmontée d’un cratère central rempli de débris. L’aspect clinique ressemblant à un volcan, l’apparition très rapide pour atteindre cette taille et l’absence de lésion préalable nous orientent vers un diagnostic de kératoacanthome. Les kératoacanthomes étaient considérés il y a 20 ans comme des lésions bénignes qui étaient tout au plus un problème esthétique car s’ils ne sont pas excisés ils peuvent disparaître spontanément. Grâce aux méthodes d’analyses actuelles plus poussées au niveau cellulaire, il est maintenant connu que ce sont des cancers de bas grade. Il est donc suggéré de les traiter. Vous devriez donc suggérer à votre amie de ne pas s’inquiéter outre mesure mais de voir son médecin, son dermatologue ou mieux encore son plasticien pour discuter de traitement.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *