Cancer de peau et virus HPV?


Les virus HPV (human papilloma virus) sont bien connus pour être impliqués dans la genèse de certains cancers épithéliaux, le cancer du col étant le plus connu. Ont-ils un rôle au niveau des cancers de peau?

Les cancers de peau non-mélanome sont les cancers les plus fréquents chez les humains et malgré que le public soit de plus en plus informé des effets néfastes de l’exposition solaire, on retrouve à travers le monde une augmentation annuelle de 3-8% de l’incidence de ces tumeurs depuis 1960. Il est clair que le soleil joue un rôle dans la cause des cancers de peau. Il ne serait cependant possiblement pas le seul facteur impliqué pour certains d’entre eux.

Bien que les infections dues à des virus du groupe HPV soient un facteur de risque majeur pour plusieurs cancers épithéliaux, une relation avec les cancers de la peau n’a pas été démontrée. Les cancers de peau les plus fréquents sont les carcinomes basocellulaires et les carcinomes épidermoïdes (aussi nommés spinocellulaires).

Les auteurs de l’étude décrite ici ont évalué des patients porteurs de cancers de peau et vérifié leur état de porteur de virus. Ils arrivent à la conclusion que les patients séropositifs pour certains types de virus HPV ont une relation forte avec le développement d’un second cancer de type carcinome épidermoïde. Aucun type de HPV n’a été associé au développement de carcinome basocellulaire.

Notre commentaire : Cet article confirme ce que plusieurs chercheurs ont écrit ou présenté dans des congrès, sur des cas isolés ou sur de petites séries. En plus du soleil, certains virus HPV joueraient un rôle causal pour les carcinomes épidermoïdes.  Malheureusement il n’y a pas encore de consensus sur le ou lesquels HPV sont oncogènes pour la peau. Plusieurs candidats sont proposés par différents groupes. Quand les HPV
le plus souvent impliqués auront été ciblés, il pourrait être raisonnable de songer à un vaccin.

Référence : Paradisi et all. Seropositivity for human papillomavirus and incidence of subsequent squamous cell and basal cell carcinomas of the skin in patients with a previous nonmelanoma skin cancer. British Journal of Dermatology October 2011, 165, pp782-791.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *