Berce du Caucase, pire que l’herbe à puce?


Depuis 1990 une plante nuisible est apparue au Québec. Nuisible pour l’environnement car elle colonise le milieu, nuit à la croissance des autres plantes, déstabilise les écosystèmes et contribue à l’érosion des berges.

La berce du Caucase est une vivace qui peut atteindre de 2 à 5 mètres. Sa tige est recouverte de poils blancs rudes et de nombreuses taches rouges à violette. Ses feuilles peuvent atteindre 1,5 mètre de largeur et 3 mètres de longueur. Elle a des fleurs blanches en dôme dans le haut de la structure.

La sève est liquide, incolore et inodore.  Elle est exsudée de toutes les parties de la plante et provoque des brûlures graves si son action est conjuguée à celle du
soleil.

Les réactions cutanées peuvent même survenir quelques jours après l’exposition. Le contact avec la sève est indolore, les personnes qui la touche étant asymptomatiques, ils continuent d’y toucher et aggravent leur cas. C’est  lors de l’exposition subséquente au soleil que se développent des rougeurs, bulles et zones hyperpigmentées.

Après guérison des lésions actives, il peut persister des taches hypo ou hyperpigmentées quelquefois pendant des années. Ces lésions peuvent aussi demeurer sensibles au soleil pendant des années.

Que faire lors d’un contact avec la plante : laver la peau sans la frotter, changer de vêtements et éviter le soleil sur les zones
atteintes pendant 48 heures. S’il survient une brûlure malgré tout, il faut éviter toute exposition solaire pendant au moins une semaine et utiliser un bon écran solaire pendant 8 mois. Le médecin pourra vous prescrire une crème à base de cortisone et un antihistaminique. Si les yeux sont atteints, il faut les
rincer à l’eau pendant 10 minutes, porter des verres fumés et consulter un
médecin.

Source des images : http://www.sports-sante.com/index.php/tag/dangers-de-la-berce-du-caucase

http://www.aujardin.com/conseils/jardin-au-naturel/la-berce-alien

http://www.uvcw.be/articles/33,108,227,227,3291.htm

3 réponses à Berce du Caucase, pire que l’herbe à puce?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *