Faites-vous l’œil, 29 janvier 2013


Cette chronique a pour but de vous familiariser avec les lésions cutanées fréquentes. Ceci incluant les lésions bénignes autant que malignes. Normalement, il y a une chronique de ce type tous les mardis.

Pour que cette activité soit éducative il faut que vous vous fassiez une idée avant de regarder la réponse. Le but est de créer une réaction immédiate à la lésion. Quand votre idée est faite, vous pouvez vérifier si vous avez raison et regarder les explications.

Votre grand-oncle se plaint qu’il a un écoulement provenant d’une lésion présente sur sa narine gauche depuis  presqu’un an. Une croûte jaunâtre se forme, elle tombe, il y a un suintement et le cycle recommence. Il vous demande si vous pouvez lui suggérer une crème pour faire guérir sa lésion. Que lui proposez-vous?

Il faut toujours se rappeler qu’une lésion présente depuis plusieurs mois et qui ne guérit pas doit être vérifiée pour éliminer la possibilité d’une lésion maligne. Il s’agit ici d’un carcinome basocellulaire de type ulcus rodens. Ce type de cancer ronge vers l’intérieur et on n’y retrouve pas les caractéristiques habituelles des carcinomes basocellulaires, soit le rebord perlé, l’aspect luisant et le saignement facile.  Il faut évidemment dire à votre gran-oncle de montrer cette lésion à son médecin ou son dermatologue.

Plus il y aura de personnes sensibilisées pour différencier les lésions bénignes des lésions cutanées suspectes, plus les cancers de peau seront détectés rapidement et moins les chirurgies seront dévastatrices.

Faites-vous l’œil!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *